Yves & Olivia
admin5661 has created 20 entries

admin5661

  • On parle de nous sur France 3 !

    Traverser la Sibérie en vélo et en hiver, le défi d’Yves Chaloin


    Yves Chaloin, cycliste hors norme

    Le 1er décembre, Yves Chaloin s’élancera en vélo et en autonomie, pour un périple de 3200 km à travers la Sibérie Orientale. Le jurassien, qui n’en est pas à son coup d’essai en matière de défi hors norme, est en plein préparatifs.

    Par Aline Bilinski

    Après la Laponie et la Suède, où il a déjà effectué des périples longue distance, Yves Chaloin se prépare pour un nouveau défi au pays des grands froids. Le 1er décembre, le cycliste jurassien s’élancera dans une traversée de la Sibérie Orientale, en solo et en autonomie. Durant ce parcours de 3200 km, il faudra pédaler sur les routes et les rivières gelées par une température avoisinant les – 60°. Dans telles conditions, rien ne doit être laissé au hasard. Le contenu des sacs est minutieusement étudié pour être complet sans toutefois peser trop lourd.
    Yves Chaloin est en plein préparatifs.  Claire Schaffner et Hugues Perret lui ont rendu visite à Vincelles.
  • Le programme du Festival Periples & Cie 2017 à Mâcon est sorti !

    Le programme du Festival Périples & Cie est sorti !
    Périples & Cie, c’est le petit festival des grands voyageurs !
    Périples & Cie, c’est des images d’ici et d’ailleurs portées par des
    voyageurs qui rêvent en grand !
    Périples &; Cie, c’est un week-end enthousiasmant qui crée les envies
    et diffuse la passion !
    Périples & Cie, c’est des sourires échangés, des aventures partagées.
    Périples & Cie, c’est des images parfois émouvantes, souvent
    enivrantes, toujours passionnantes.
    Ils sont partis : à cheval, à vélo, en bateau, en avion.
    Ils reviennent pour partager leur aventure avec vous, le sourire au coin du coeur.
    Laissez-vous transporter ! Venez rencontrer  ces grands aventuriers
    qui ont un jour décidé que c’était possible.
    Surmontant les obstacles et les difficultés, ils sont allés coûte que coûte à la conquête de leur rêve.
    Ils ont osé. Pourquoi pas vous ?
    Rendez vous du 17 au 19 novembre à la médiathèque de Mâcon !
     A  J-15 jours de son départ en Sibérie, Yves participera le samedi après-midi à une table- ronde, débat autour du sujet « Partir à l’aventure, pourquoi, comment ? » en compagnie d’autres aventurier-ères sur le point de partir.
    Nous espérons vous y voir nombreux !
    A très bientôt !
    joyeusement !
    Olivia et Yves
  • Ils nous soutiennent ! Merci à nos sponsors !

    Yves vient de décrocher deux  sponsors pour son voyage de 3200km à vélo en Sibérie. Nous sommes ravis d’avoir leur soutien.
    Thulé France fournit à Yves ses  4 sacoches de vélo. le matériel non PVC évite le gel de la sacoche, Du coup, elle ne cassera pas.
    et SKF Lons le Saunier fournit la graisse aéroshell spéciale aéronautique qui supporte des températures descendant jusqu’à – 76 degrés.
    Le 27 Septembre nous allons à à Annecy chez DVélox pour une préparation méthodique du vélo pour le grand froid. Notre magicie préparateur  Olivier Bolly donne de son temps pour que le vélo d’Yves soit prêt pour le grand froid.
  • Le circuit du Castelet à vélo !

    Nous avons pris le départ, le 13 août, des 24 heures du cyclisme au circuit Paul Ricard. Le but faire un relais à deux (Yves et Olivia) et de faire le plus de tours possible en 24 heures. Mission accomplie car nous avons fait 503km ! Voici quelques images.

    http://www.calendrier.dusportif.fr/24heures-cyclisme-circuit-paul-ricard-016230

     

  • Qui veut un Paris-Brest…Paris?

    Voilà déjà plusieurs années que j’ai Paris-Brest—Paris dans un coin de la tête. Comme un rêve lointain qui vient parfois me titiller, j’ai toujours espéré pouvoir un jour participer à cette grande fête du vélo , sans vraiment y croire , sans vraiment prendre tout ça au sérieux. Parce que quand même… Il s’agit de rouler 1236 km en 90 heures ! Partir de Paris, rejoindre Brest pour revenir à Paris en compagnie de 6000 autres passionnés de vélo !

    En suis-je vraiment capable ? Très sincèrement je n’en sais rien ! Qui peut vraiment croire qu’il pourra rouler 4 jours et 4 nuits de suite pour faire un « petit aller-retour » Paris-Brest ? 

    Tous les 4 ans, ils sont 6000 passionnés à tenter l’aventure ! Tous les 4 ans, ils partent le sourire aux lèvres et le bonheur en bandoulière ! J’ai été le témoin privilégié  de cette grande fête en aout 2015, lorsque j’ai fait l’assistance pour Yves. Cette fois c’est sûr, la prochaine fois, j’y serai à vélo !

    La passion, les rencontres, ces sourires partagés, ces regards échangés, parfois sans un mot, qui permettent à ces forçats de la route de retrouver un peu d’énergie. J’aime vivre des émotions fortes ! La relative « banalité » du quotidien me fait parfois un peu peur. J’aime les émotions à fleur de peau ; le bonheur au bord des larmes. Même si parfois ça fait mal. Bien sûr, ça va faire mal. On ne roule pas impunément 1236 kilomètres à vélo !

    Dans un monde où tout est trop facilement accessible ; où il suffit souvent de payer pour des sensations fortes à la demi-journée, l’objectif Paris-Brest-Paris, me permet de remettre l’église au milieu du village. C’est une petite leçon d’humilité dont j’ai besoin pour me souvenir de la vraie valeur des choses. Oui, je suis persuadée que l’impossible est possible ! J’ai décidé d’y croire coûte que coûte ! Mais je sais aussi que croire en ses rêves, c’est du travail ! Du travail au quotidien. On ne fait pas 1236 kilomètres par hasard !

    Il faut y mettre du coeur ! De l’envie ! De l’enthousiasme ! Il faut savoir se relever… toujours. Ne croyez pas que c’est facile. Il faut savoir surmonter les périodes de doute, de désillusion, de démotivation. Ce serait parfois si simple de baisser les bras. Mais mon rêve est plus fort ! Je veux croire que c’est possible. Encore.

    Aujourd’hui, à J- 2 ans, toute ma vie est tournée vers cet unique objectif : Paris-Brest-Paris 2019 ! Avec Yves, nous venons de participer aux 24h vélo du circuit Paul Ricard au Castellet , pour le plaisir bien sûr. Le plaisir de partager une nouvelle belle expérience à deux et avec tous ces autres passionnés qui trouvent autant de bonheur que nous à tourner en rond pendant 24 heures sur un circuit de 5.8 kilomètres. Ca peut paraître stupide ? Mais comme c’était bien !

    Bien sûr, nous avions Paris-Brest-Paris dans la tête et un objectif sportif à atteindre sur ces 24 heures. C’était un premier test. Nous l’avons atteint en parcourant 504.6 kilomètres en duo. Nous voilà revigorés et pleins d’une énergie nouvelle ! Dans 10 jours, nous partons sur les routes jurassiennes pour un 200 kilomètres entre amis !

    Vous ai-je parlé du travail qu’il y a à faire sur soi en parallèle ? Hygiène de vie, hygiène alimentaire, travail musculaire, kiné, ostéopathe,  travail sur le mental… Et l’IMC, on en parle ? Mon handicap est toujours là, et il est fourbe, je le sais. Je suis obligée de l’intégrer dans ma préparation ; de faire avec lui, plutôt que contre lui. Je le connais suffisamment bien pour savoir qu’il va me poser certains problèmes sur Paris-Brest-Paris 2019.

    Je sais qu’il va me faire perdre du temps. Je suis obligée de le prendre en compte. Plus les kilomètres vont passer, plus je vais avoir de difficultés à me lever du siège de mon super Trike pour aller faire tamponner mon passage aux villes étapes. Je vais avoir de plus en plus de mal à mettre un pied devant l’autre, et je ne vous parle pas des « arrêts pipi ».

    J’ai fait plus de 2500 kilomètres sur mon trike Ice avant d’enfin trouver les clés pour le faire avancer correctement. Tous les deux, nous avons eu des débuts difficiles. J’ai bien failli ne plus y croire et le jeter dans le ravin. Mais avec le temps, nous nous sommes apprivoisés, nous nous sommes réglés l’un à l’autre et aujourd’hui, des ciels plus bleus s’ouvrent devant nous. Et puis, nous savons que nous avons besoin l’un de l’autre. Je n’y arriverai qu’avec lui (ou avec un pilote tandem…avis aux amateurs !)

    Avec ses trois roues, il me permet d’évincer les problèmes d’équilibre livrés avec le syndrome de Little dont je souffre. Il est beau, profilé, conçu pour aller vite ! Le seul souci qu’il va me poser c’est lorsque je vais devoir me lever de mon siège ou me rasseoir. Ca promet quelques scènes comiques… Peut-être me faudra-t-il une assistance spécialement dédiée à m’aider à me lever et à m’asseoir ? Au moins sur les villes étapes… Voilà encore une chose à laquelle il faut que je réfléchisse…

    Bref… Les défis à venir sont nombreux dans les deux ans à venir ! Tout ça dans un seul objectif : participer à PBP2019 ! Et croire encore et toujours que l’impossible est possible ! Au delà des doutes et des douleurs, il n’est pas interdit de croire en soi !

    À suivre…

    Pour tout savoir sur mon Trike, c’est ici :

    http://www.velofasto.fr/products/ice-vtx/

  • Never Never, préparatifs de tournage en Maurienne

    Le voyage d’Yves en Sibérie devrait selon toute vraisemblance faire l’objet d’un film de 52 minutes écrit par Olivia Chaloin et Cédric Bejeanin et réalisé par Cédric Bejeanin.  L’entreprise lédonienne MizEnBoîte, met tout son enthousiasme et son savoir faire au service du film en devenir.

    Le film « Never – Never » se prépare donc activement.

    Nous avons déjà fait un déplacement en Maurienne pour tourner les premières images. L’idée était de revenir sur les traces de l’enfance d’Yves , là où sont ses racines, là où est née son aspiration vers une liberté absolue ; là où il a puisé les ressources pour devenir l’homme attachant, passionné et parfois excessif qu’il est aujourd’hui.

    Pour comprendre pourquoi Yves veut partir en Sibérie, il était essentiel, dans l’optique du film, de revenir en Maurienne. C’est peut-être là que tout s’est joué.

    Maintenant, l’équipe de tournage prépare activement ses trois allers-retours en Sibérie , trois occasions de retrouver Yves sur la route et de témoigner de son aventure sur la piste verglacée du grand nord sibérien.

    Les difficultés sont nombreuses, mais peu importe. L’équipe est prête  Impatiente ! Enthousiaste ! Nous réglons petit à petit les problèmes de visas, d’équipement pour résister au grand froid .que ce soit pour l’équipe de tournage autant que pour le matériel de prise de vue.

    L’aventure est belle et elle ne fait que commencer !

    A bientôt, quelque part entre Never et Magadan…

Pour participer au Pot Commun du voyage d'Yves en Sibérie, c'est ici ! >>> Participer <<<